Colloque “L’imaginaire néolibéral” – Paris / Nanterre – 29-31 mars

Colloque international: “Espace, culture, violence: l’imaginaire néolibéral”
du 29 mars 2012 au 31 mars 2012

Colloque co-organisé par le groupe “Culture/Cultures” (F. Cusset, T. Labica, V. Rauline), CREA 370 et UCI Humanities Center (Catherine Liu).

Les propositions pionnières de la société du Mont-Pélerin pour faire franchir une nouvelle étape au libéralisme occidental, et en radicaliser les principes, ont maintenant plus d’un demi-siècle. Les grandes réflexions critiques de l’après-68 sur le « nouveau libéralisme », chez Michel Foucault ou ses homologues anglo-américains, ont déjà près de quarante ans. Et depuis que le programme néolibéral a commencé d’être mis en oeuvre il y a plus de 30 ans, crises et fractures, financières et structurelles, se sont succédées à intervalles rapprochés, jusqu’au dernier cycle de crise, d’une gravité sans précédent, ouvert fin 2008. Autant dire qu’il n’a jamais été plus nécessaire qu’aujourd’hui d’affûter nos outils critiques, de croiser les modèles théoriques, pour arriver enfin à circonscrire, sous cette rubrique de « néolibéralisme », beaucoup plus qu’une idéologie politique et une doctrine économique, même devenues folles : un système général de représentations, une vision anthropologique, tout un ordre spécifique du discours et de la pensée, autrement dit une « culture » au sens le plus large du terme.

Cet imaginaire dominant justifie de réunir, pour en envisager tous les aspects, les meilleurs penseurs critiques de la, ou des, culture(s) hégémonique(s) contemporaine(s) – des sciences sociales à la philosophie, des nouvelles technologies aux études littéraires. C’est le parti-pris de cette rencontre internationale, co-organisée par l’université de Nanterre et l’université de Californie (Irvine).

Après un premier volet à Irvine en octobre 2011, où ont été débattues les théories du pouvoir et les modalités de la domination en régime néolibéral, ce second volet, du 29 au 31 mars 2012, permettra notamment d’aborder les questions de la communauté et de la subjectivité, et de ce chaînon manquant, propre au système néolibéral, entre l’individualisme obligatoire et les foules anomiques.

Programme complet : http://www.u-paris10.fr/1332153450064/0/fiche___actualite/&RH=1274969163155

Advertisements
This entry was posted in Conferences and seminars. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s